Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pietrasanta "rappelé à l'ordre" dans une affaire de favoritisme?

C'est du moins ce que prétend le candidat UMP Aeschlimann, qui distribue un morceau d'article paru dans le Point (mais expurgé de certains passages favorables au maire PS) assorti d'un commentaire apparemment diffamatoire.

En réalité, ce tract fait référence à une dénonciation d'Aeschlimann contre Pietrasanta, sans fondement et donc rapidement classée "sans suite" par la Justice.

De quelle affaire s'agit-il? En 2008 juste après l'élection municipale, la Ville a décidé de lancer un appel d'offres pour la traversée des écoliers au passages piétons, marché remporté par la Régie de Quartiers (encore dirigée, il est cocasse de le souligner, par un proche de Manuel Aeschlimann!) Quelques temps plus tard le même Aeschlimann dénonçait au procureur une possible anomalie dans la rédaction de l'appel d'offres (rappelons que M.Aeschlimann est coutumier des dénonciations tous azimuts d'adversaires politiques, qui sont le plus souvent fantaisistes et donc classées sans suite par la Justice). Dans cette affaire, le Parquet a en effet noté une erreur de rédaction et l'a signalé au service municipal de la Ville chargé de ces procédures. En revanche, il est faux de prétendre que le maire a lui-même été mis en cause. De plus, l'affaire n'a eu aucune suite judiciaire, aucun délit n'ayant été relevé à l'encontre de quiconque (aucun "rappel à la Loi" n'a eu lieu envers le maire). L'article du journal LE POINT le précise d'ailleurs dans sa conclusion, mais le candidat Aeschlimann a bien entendu censuré ce passage de l'article, laissant croire que le maire Pietrasanta avait été sanctionné. Une nouvelle manipulation qui pourrait probablement donner lieu à des poursuites judiciaires contre Aeschimann pour "diffamation publique".

Partager cet article

Repost 0