Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mairie UMP au coeur d'un "twittogate"

L'affaire prend de l'ampleur. Nous avons dénoncé cet après-midi un message insultant posté sur twitter par le compte officiel de la Ville d'Asnières. Un tweet aussitôt effacé par son auteur, qui évoquait le style de plusieurs comptes twitter anonymes pro-Aeschlimann, qui propagent habituellement des injures, menaces ou calomnies à l'encontre des adversaires de la municipalité UMP. Comment ce message a-t-il pu être posté par le compte officiel Ville Asnières?

"Dehor les Rouges!"

Deux explications: soit le compte municipal a été piraté (ce que prétend Thomas LAM maire-adjoint à la Communication, interrogé par Europe 1, qui accuse implicitement le PS) Dans ce cas, il est étonnant que ce maire-adjoint annonce qu'il ne compte pas porter plainte. Une enquête de police, permettant de tracer l'adresse IP de l'auteur du tweet, le gênerait-il? Soit l'auteur de ce message d'insulte est le vrai gestionnaire du compte de la Ville, qui croyait poster sous couvert d'un autre compte anonyme. Une fausse manipulation appelée "multiaccount fail", erreur d'aiguillage entre différents comptes gérés par le même utilisateur. Nous penchons évidemment pour cette seconde solution. Cela reviendrait à dire que M.Lam, en charge de la communication municipale, serait l'auteur de ce message injurieux. Un message qui rappelle en tous cas la prose nauséabonde et calomnieuse d'un autre compte intitulé "Chuck92600", qui accable généralement les adversaires de M.Aeschlimann: même syntaxe, mêmes fautes de français (probablement faites exprès) même violence. Le compte Chuck s'en est pris souvent à Cyrille Déchenoix, Thierry Le Gac, Sébastien Pietrasanta ou Julien Richard.

"J'ai chié en spray à Asnières sur Chiotte"

Ce compte, fermé depuis ce soir suite au scandale, avait notamment la particularité de poster des messages à caractères obscènes ou scatologiques. Et cela ne date pas d'hier puisque le compte est né durant la campagne des municipales. "J'ai envie de faire caca, j'ai pris Asnières Infos pour m'aider à chier" pouvait-on lire à l'époque. Les messages pouvaient aussi se faire menaçants ou diffamatoires envers des personnalités asniéroises. Il demandait notamment si Julien Richard (PS) "montrait des pornos à ses enfants", affirmait qu'un ancien candidat UMP (concurrent d'Aeschlimann) "sentait mauvais" ou encore dénonçait l'appartenance de C.Déchenoix à la franc-maçonnerie. Des messages calomnieux assortis d'injures ou de "prout" et autres allusions scatologiques.

Une affaire très embarrassante pour la municipalité UMP / UDI / Manif pour Tous, notamment pour le maire-adjoint Thomas Lam, proche du maire et directeur de campagne de Manuel Aeschlimann aux dernières élections. De nombreuses voix s'élèvent déjà, à gauche et à droite, pour demander sa démission.

Des messages diffamatoires fréquents sur le compte "Chuck",fermé ce soir, ainsi que scatologiques. Pour le moment Thomas Lam nie en être l'auteur.

La mairie UMP au coeur d'un "twittogate"
La mairie UMP au coeur d'un "twittogate"

Partager cet article

Repost 0