Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis plusieurs jours, le maire UMP d'Asnières niait en bloc tous les propos (notamment antisémites) attribués à son entourage. Son adjointe Mme Bouhedid et son directeur du service Concertation nouvellement embauché, Farid Djellab, fondateurs d'un collectif radical (le "MCI") niaient aussi. Mais sur Europe 1, hier, cette belle stratégie de défense se fissurait déjà, Mme Bouhedid regrettant par exemple les vidéos de Djihad postés par M.Djellab. "On ne peut pas tout diriger" déclarait elle à Europe 1 comme pour s'excuser des dérives de son collègue.

Hier, de nouveaux éléments étaient apportés, notamment sur le blog d'un élu PS (voir nos captures d'écran) prouvant les liens entre M.Aeschlimann, M.Djellab (ou son pseudonyme Harmageddoun) et Mme Bouhedid. Sous la pression, le maire d'Asnières n'est plus aussi catégorique et adopte aujourd'hui une ligne de défense légèrement différente. Plus possible de nier catégoriquement l'accord avec le MCI, ou la réalité des positions extrémistes de ses alliés, même si ces derniers persistent à expliquer que leurs comptes "ont été piratés" et qu'il s'agit d'un complot contre eux.

Ce matin, un nouvel article de l'EXPRESS illustre le malaise grandissant en mairie. Le journaliste met en doute la thèse d'un piratage de compte facebook. Extraits:

"Dans ses posts, Harmageddoun Armagedon publie des propos virulents sur les juifs ou la Shoah, relaie les appels de retrait de l'école de la militante d'extrême droite soralienne Farida Belghoul dénonce "les mécréants" et... appelle à voter en faveur de Manuel Aeschlimann. Même tonalité pour le compte Facebook du Mouvement citoyen indépendant.

Problème: l'ensemble de ces comptes ont été fermés. Au moment de l'embauche de Farid Djellab à la mairie d'Asnières en ce qui concerne le compte Harmageddoun Armagedon ; vendredi dernier en ce qui concerne le compte du Mouvement citoyen indépendant, selon l'entourage de Sébastien Pietrasanta. Soit le jour même où le blog Asnières 100% Désintox, tenu par des proches du socialiste, ont commencé à évoquer ces écrits haineux."(...) "

Contacté par L'Express, Farid Djellab dénonce une "vengeance personnelle" de Sébastien Pietrasanta contre lui et indique son intention de porter plainte en diffamation contre l'ancien maire. S'il assume la paternité du compte Harmageddoun Armagedon. Il assure avoir été "piraté". Pourtant, concernant la plupart des captures d'écran litigieuses, il reconnaît en être l'auteur, sans en assumer pour autant le contenu. Ainsi, les propos selon lesquels "les Français vivent sous la domination des juifs, ils sont dirigés par le Crif et les lobbies juifs de France" seraient "un commentaire" que Farid Djellab reconnaît certes avoir partagé mais qui ne reflèterait pas sa position. "La Shoah est devenue une institution sacrée divine dont il ne faut rien dire" et la liberté, l'égalité et la fraternité des valeurs "recalées (...) pour les lobbies les plus forts qui dirigent la France"? Une contribution sur la liberté d'expression, Dieudonné et les caricatures de Charlie Hebdo. Un texte sur les "mécréants" qui "crachent leur venin"? "De l'humour sous forme de poème", se défend Farid Djellab. Il reconnaît avoir créé une page Facebook du Mouvement indépendant citoyen mais pas celle mise en cause sur laquelle ont été pourtant publiés certains commentaires identiques à ceux de Harmageddoun Armagedon. Farid Djellab n'est pas en mesure d'indiquer l'adresse URL de la page du Mouvement indépendant citoyen qui serait la sienne. Il dit l'avoir d'ailleurs fermée.

De son côté, Nissa Bouhedid, contactée elle aussi par L'Express, assure avoir l'intention de porter plainte. "Je ne veux pas qu'on laisse salir mon image comme ça", assure celle qui reconnaît avoir pu partager en revanche sur son compte personnel un texte, intitulé "quenelle d'or" appelant les musulmans à ne pas voter à gauche car "voter pour la gauche, c'est voter pour Israël" et "être islamophobe puisque l'islam condamne l'homosexualité". "Des fois, on partage des choses sans les lire et après, on regrette", indique l'élue qui reconnaît avoir participé, pendant la campagne, à une réunion publique avec Farida Belghoul dans le quartier populaire des Hauts d'Asnières."

En gros, ces individus reconnaissent quasiment tous les faits qui leur sont reprochés, tout en prétendant être victimes d'un complot de la gauche ou des médias. Farid Djellab s'empêtre dans une explication tordue : il aurait bien créé une page facebook pour le MCI, dont il est incapable de fournir l'adresse ou le moindre contenu, mais persiste à dénoncer un faux compte pirate, qui aurait pourtant reproduit des textes dont il assume être l'auteur ! En mairie, cette affaire désastreuse est évoquée par certains comme une "catastrophe".

Ce qui explique que le maire est aujourd'hui obligé de faire machine arrière : "Si ces propos sont avérés, c'est scandaleux" finit-il par avouer au journaliste de l'Express.

Capture d'une discussion entre Manuel Aeschlimann, Farid Djellab (sous le pseudonyme Harmageddoun) et un élu UMP.

Capture d'une discussion entre Manuel Aeschlimann, Farid Djellab (sous le pseudonyme Harmageddoun) et un élu UMP.

Discussions entre le MCI et l'actuel maire d'Asnières (captures d'écran publiées par un élu PS)

Discussions entre le MCI et l'actuel maire d'Asnières (captures d'écran publiées par un élu PS)

Partager cet article

Repost 0