Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand Fischer vantait le bilan Pietrasanta !

Les temps ont changé, les alliances aussi. Aujourd'hui Josiane Fischer est candidate UMP aux Départementales et tire à boulets rouges sur le bilan du "Grand Rassemblement" dont elle fut la numéro 2 durant plus de cinq ans. Retour en arrière...

"Nous nous inscrivons dans cet objectif vertueux, parce que la dette d’aujourd’hui préfigure l’impôt de demain. Dans ce temps difficile pour beaucoup de nos concitoyens, notre devoir est d’observer la plus grande sagesse. Chaque année depuis le début de notre mandat, nous nous sommes engagés à réduire la dette d’Asnières et cet engagement nous l’avons tenu."

C'était il y a à peine plus de deux ans, Josiane Fischer saluait le bon bilan financier de la mandature Pietrasanta. Et recommandait alors de ne pas augmenter la dette (savoureux lorsqu'on sait qu'elle vient de voter, désormais adjointe d'Aeschlimann, une augmentation de 10% de celle-ci avec un nouvel emprunt de 18 millions d'euros!).

Avant de nouer un accord avec l'UMP à l'occasion des dernières Municipales, Josiane Fischer se montrait particulièrement fière du bilan du Grand Rassemblement mené par S.Pietransanta (voir notre document), au sein duquel elle travaillait avec ses collègues Marie-Christine Baillet et Luc Bérard de Malavas, qu'elle critique aujourd'hui puisqu'ils sont ses adversaires aux départementales. En revanche, elle était particulièrement sévère avec M.Aeschlimann et sa première mandature, lisez plutôt ce qu'elle écrivait en 2008 à propos de celui dont elle chante les louanges aujourd'hui :

Ce dont les Asniérois ne veulent plus :

LE SCANDALE DU PARKING FANTÔME DE LA MAIRIE

Promis dès 2001, ce parking n’existe toujours pas. Le préfet qui a soulevé l’illégalité du premier projet. Un deuxième projet a fait l’objet d’un avis défavorable du commissaire enquêteur. Le troisième projet est en panne. Résultat : après sept ans, pas un coup de pioche n’a été donné et les Asniérois n’ont toujours aucune solution pour se garer mais: 850 000 euros se sont évaporés au titre de pénalités pour rupture de contrat.

LE SCANDALE DES FRAIS DE JUSTICE

Entre 2001 et 2006, les frais de justice ont été multipliés par deux. Plus 500 000 euros par an sont dilapidés en huissiers et avocats dans une opacité totale ; Non seulement tous les Asniérois paient, mais beaucoup sont victimes de cette frénésie procédurière. Où est l’intérêt général ?

LE SCANDALE DU RAPPORT DE LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES

Le maire sortant (ndlr AESCHLIMANN) a refusé, en novembre 2007, de rendre public le rapport officiel, sur sa mandature, publié par la Chambre Régionale des Comptes.

Dans son n° 197 de février 2008, le journal « Capital » révèle que l’endettement par habitant a augmenté de 45,62% entre 2001 et 2006.

La capacité de désendettement d’Asnières se situe autour de 20 années, quand le seuil d’alerte est normalement fixé à 15 années. La dette a doublé. Elle atteint aujourd’hui 200 millions d’euros. Pourtant les investissements sont faibles (400 euros par Asniérois, 800 euros en moyenne pour les habitants des villes comparables à Asnières). La dette progresse de 8% chaque année.

FINANCES MUNICIPALES

Durant la mandature de Manuel Aeschlimann tous les indicateurs sont passés au rouge

  • Dette de la ville multipliée par x2 : 200 millions Euros
  • Frais de Justice multipliée par x5 : 600 000 Euros/an
  • Frais Télécommunication multipliés par x2 : 1 million Euros

Les Asniérois en supportent les conséquences :

  • Taxe d’habitation +18%
  • Taxe foncière +18%
  • Taxe professionnelle+28%
  • Taxe Ordures Ménagères +32%
Josiane Fischer écrivait que de nombreuses entreprises s'implantaient à Asnières, sous le maire Pietrasanta...

Josiane Fischer écrivait que de nombreuses entreprises s'implantaient à Asnières, sous le maire Pietrasanta...

Partager cet article

Repost 0