Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est devenu une habitude depuis deux ans, la Municipalité abreuve les habitants de courriers à en-tête de la mairie, afin de donner un aspect officiel et impartial au discours contenu dans la lettre. Mais derrière cette façade, se cache de la propagande politique, des polémiques et des chiffres truqués.

A chaque événement important qui impacte la vie locale, un mouvement social par exemple, la municipalité de M.Aeschlimann fait imprimer et diffuser massivement un courrier de la mairie afin de donner la version de la Ville. Dernier exemple, la grève des agents municipaux particulièrement suivie dans les équipements de petite enfance. Les Asniérois ont reçu des courriers de propagande à l'en-tête de la mairie, proposant bien évidemment une version particulièrement orientée.

Une série d'intox envoyée par courrier municipal

La manifestation des agents municipaux ? "Seulement une centaine d'agents sur 1900...." Faux, bien entendu, puisqu'on comptait près de 200 agents mobilisés dans la rue. Mais de nombreux autres agents, de tous services, partageaient l'exaspération de leurs collègues sans vouloir manifester devant l'hôtel de ville (par peur de représailles, notamment). Seuls les plus motivés ont manifesté sous les fenêtres du maire.

La contestation du plan de "modernisation" des services ? Selon le maire et son adjointe, "seule la CGT" s'opposerait à la municipalité, soit "5% des agents". Faux, puisque d'autres syndicats comme FO ont aussi appelé à faire grève. Ajoutons que la CGT ne représente pas 5% des agents, mais 27,5% aux dernières élections professionnelles. Encore un gros mensonge que les agents auront relevé, mais que les Asniérois - peu informés - ne sont pas en mesure de détecter.

Les motivations de la grève dans les crèches ? Selon le maire le personnel communal ferait grève pour "travailler moins que 35 heures", en réalité il apparait que les agents des crèches font grève pour dénoncer un manque d'effectifs. Le taux d'encadrement des enfants est rarement respecté depuis de nombreux mois, ce qui n'est pas sans danger.

A chaque courrier, le maire prend soin de marteler le mensonge selon lequel l'Etat aurait supprimé 50 millions d'euros de subventions, alors que le chiffre réel serait très inférieur (chiffre que nous ne pouvons pas encore calculer faute d'avoir accès aux informations budgétaires de la mairie).

A noter que beaucoup d'agents, y compris ceux qui soutenaient M.Aeschlimann lors de la dernière élection, dénoncent le mépris avec lequel ils sont traités, mépris qui transparait à chaque prise de parole publique du maire (en privé, ce serait encore bien pire, selon des sources bien informées). Le collectif "Le Syndicat des Asniérois" a d'ailleurs récemment publié des captures d'écran du profil facebook du maire, sur lesquelles on peut lire des propos extrêmes et des injures contre les agents communaux. Plutôt curieux pour un élu qui est normalement le patron des services municipaux et de son personnel.

Ces courriers municipaux "officiels" sont évidemment financés par le budget communal, c'est à dire le contribuable asniérois. Cette propagande est aussi reprise dans le magazine municipal. Ceux qui contestent la version du maire - les syndicats, les associations, les simples citoyens... - ne disposent d'aucun moyen pour se faire entendre, ou alors à leurs frais... Le combat est évidemment déloyal.

Partager cet article

Repost 0