Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Image-252.png


 Il est peu de dire que Madame Aeschlimann prend régulièrement des distances avec la réalité des faits sur son blog de propagande. Un nouvel exemple de bidonnage nous est fourni par son récent article sur le vol des colis de Noël destinés aux retraités asniérois.


Sous le titre racoleur "Vol spectaculaire et historique des colis de Noël", l'élue d'opposition (UMP) commence par critiquer le dispositif gouvernemental ZSP qui pourtant, alloue des moyens de police supplémentaires pour notre ville, comme réclamé de longue date par le maire PS. On relève déjà son double discours, hélas classique à l'UMP: d'un côté on dénonce un soi-disant "laxisme" de la gauche, de l'autre on critique l'arrivée de renforts d'effectifs de police au motif farfelu que cela nuirait à l'image de la ville!


Mais l'intox commence juste après, au quatrième paragraphe. On peut lire:

"Stupeur et colère donc des retraité(e)s qui se sont présenté(e)s ce matin dans le local de la rue Emile Zola, sur convocation de la mairie, pour retirer leur petit paquet…. : les colis avaient été volés dans la nuit dans le local municipal!"


Il y aurait donc eu un vol dans les locaux municipaux, imputable à l'incompétence de la municipalité. Mais après vérification, cela s'avère inexact, puisque le vol a eu lieu en province! Un article du Parisien détaille l'affaire et nous en apprend davantage: en réalité, le vol a été commis en province dans les locaux de l'entreprise prestataire des colis, à Cloyes-sur-le-Loir. Laxisme d'un élu local socialiste là encore? Pas du tout, le maire de la bourgade étant un élu Nouveau centre, proche de l'UMP donc. Patatras, voilà la démonstration démagogique de Mme Aeschlimann qui tombe à l'eau, une fois de plus!

 

La démagogie à l'oeuvre...

 

A la fin de son article, l'élue UMP s'en prend aux caméras de surveillance d'Asnières, "toutes défectueuse" selon elle (rappelons que cette élue était pourtant partisane des caméras), une critique qui scandalise la police municipale chargée de gérer le parc de caméras, qui fonctionne normalement.

 

Le député-maire (PS) Sébastien Pietrasanta s'offusque de ces méthodes sur son site internet:

 
"Est-ce que son rôle consiste-t-elle à désinformer la population ? A créer le doute dans l’esprit des Asniérois afin de leur faire peur ? Je ne pense pas. Cette opposition salit une fois de plus notre ville. Je suis partisan d’une opposition constructive qui ne cherche pas à effrayer nos concitoyens en inventant des faits et en diabolisant l’équipe municipale qui travaille quotidiennement pour améliorer la sécurité des Asniérois."

De son côté, Julien Richard, maire-adjoint chargé de la communication, réputé attentif aux questions de sécurité, dénonce lui aussi les contre-vérités propagées par l'opposition.

"Nous avons à Asnières une opposition divisée et déboussolée qui ne propose rien mais concentre ses efforts sur la propagande. Ce n'est pas la première fois que Mme Aeschlimann répand de fausses nouvelles dans la ville, pour tenter de discréditer la Municipalité. En pure perte, puisque élection après élection, l'UMP recule à Asnières: les habitants ne sont pas dupes de ces méthodes!" 

Image-254.png

"Plus rien n’est en sureté dans notre bonne ville d’Asnières!" commente l'épouse de l'ancien maire UMP sur son blog, évoquant un vol commis en Eure-et-Loir !

Partager cet article

Repost 0