Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis des mois, l'UMP d'Asnières et son microparti soi-disant apolitique "100% Asnières" présidé par Mme Aeshlimann, propage une rumeur terrible en ville et sur internet: un terroriste islamiste travaillerait pour la mairie! En effet, une personne nommée Cedric Lobo, accusée de sympathies pour des groupes terroristes maliens, a bien été interpellé par les services spécialisés de la police. Mais, alors que sur son blog et sur les réseaux sociaux l'UMP se déchainait, accusant le maire de vouloir censurer cette soi-disante "information", la Ville démentait officiellement avoir jamais employé de personne de ce nom. Puis la police et la préfecture ont aussi apporté un démenti.

Qu'importe, Mme Aeschlimann et ses militants ne se sont pas privés de publier des billets violents contre le maire PS Sébastien Pietrasanta accusé de cacher la vérité aux citoyens. Sur la page Facebook du microparti 100% Asnières, on peut voir une vidéo reproduisant un extrait d'une séance du conseil municipal où le maire répondait sur le sujet, assortie de commentaires haineux de militants UMP comme celui-ci:

"Observez bien la bouche de Monsieur Pietrasanta qui est sèche, le manque se salive traduit son mal-être pour répondre et les mimiques et hésitations traduisent une gène notable et des réponses mensongères pour masquer son incapaciter à gérer ce problème. Encore une fois, il fait comme toujours et semble ne pas être au courant. "

Capture-d-ecran-2013-02-22-a-03.04.23.png

Commentaires haineux envers le député-maire, insinuations racoleuses et infondées, le clan Aeschlimann pris une fois de plus en flagrant délit d'intox!

Capture-d-ecran-2013-02-22-a-03.33.24.png

Et puis finalement, Madame Aeschlimann a été obligée de reconnaitre, du bout des lèvres, que toute cette campagne était mensongère et ne reposait sur rien. Mieux: probablement consciente qu'elle risquait des poursuites judiciaires si elle persistait dans ses insinuations, Mme Aeschlimann a publié un timide démenti. Sous le grand article publié sur son blog intitulé "Terrorisme islamiste, l'opacité de S.Pietrasanta", qui comporte des insinuations nauséabondes et qui est toujours consultable, on peut désormais lire en tout petit, tout en bas de la page, un rectificatif qui indique : "Dernière minute: Les services spécialisés de police et la Préfecture des Hauts-de-Seine ont confirmé que Cédric Lobo n’a jamais été employé par la municipalité d’Asnières."

Cette petite phrase - que peu d'internautes risquent de remarquer - rend caduque tout l'article qui la précède et vient mettre un point final à cette polémique honteuse montée de toute pièce sans autre but que de salir l'image du député-maire PS en l'associant, peu ou prou, à l'islamisme. Au risque également d'entâcher l'image de notre ville.

Des méthodes indignes que nous dénoncerons sans relâche sur notre blog "100% Désintox".

Partager cet article

Repost 0